Conseils

Investir dans le neuf ou l’ancien, un choix cornélien

27 décembre 2017

Dès lors que vous avez le projet d’acheter un bien immobilier, l’une des premières questions qui se pose est de savoir si vous désirez investir dans le neuf ou dans l’ancien.

Bien évidemment, cette décision ne doit pas être prise à la légère et mérite que vous preniez en compte un nombre important de facteurs puisque les produits anciens, plus nombreux sur le marché, comme les programmes neufs disposent d’avantages et d’inconvénients.

C’est d’ailleurs ces atouts et contraintes que nous allons vous proposer de découvrir afin de faire un choix éclairé…

Investir dans le neuf, le choix du confort de vie

A l’heure où le secteur de la construction se porte bien en Suisse (voir notre article dédié au boom de la construction en Suisse Romande), les programmes neufs se comptent par centaines, surtout en périphérie des grandes villes.

Parmi les principaux avantages d’investir dans le neuf, impossible de ne pas évoquer les performances thermiques de votre futur habitat. Aussi, vous pourrez réaliser de belles économies d’énergie (et donc d’argent) mais surtout n’aurez aucun travaux à mener pour mettre votre résidence en conformité avec les réglementations énergétiques.

Dans une copropriété neuve, vous profiterez également d’équipements qui contribueront à votre qualité de vie tels un balcon (découvrir nos conseils pour bien aménager un balcon) ou une terrasse, la vidéosurveillance, des dispositifs pour sécuriser l’entrée (digicode, visiophone, etc…) ou un ascenseur spacieux… Pour autant, les charges de copropriété seront moins élevées que dans un immeuble ancien, les frais de réparation étant des plus réduits !

Mais les atouts ne s’arrêtent pas là puisque si vous investissez sur plans, vous aurez la possibilité de personnaliser votre futur appartement. Selon vos envies et vos besoins, vous aurez la possibilité de choisir les matériaux, les revêtements de sol mais aussi certaines caractéristiques (cuisine ouverte ou fermée, répartition des pièces, présence ou non de placards encastrés, …).

Naturellement, tout ne peut pas être rose si bien qu’acquérir un logement neuf a aussi quelques inconvénients. D’abord, si vous avez opté pour l’achat sur plans, le délai d’emménagement peut être long puisque la livraison du bien peut n’intervenir que de 12 à 24 mois plus tard dans certaines situations.

Ensuite, à localisation géographique identique et à surface égale, le logement neuf coûtera de 8 à 20% plus cher que le bien ancien ce qui en laisse certains dubitatifs.

Enfin,une avance doit souvent être versée alors même que le risque de constater des malfaçons à la livraison n’est pas nul.

Investir dans l’ancien, le choix de l’authentique

Bien que l’idée d’investir dans le neuf séduise de nombreux ménages, il faut bien admettre que davantage de transactions ont lieu dans l’ancien. Ceci s’explique assez simplement par le fait que les biens anciens sont beaucoup plus nombreux.

De ce constat, découle d’ailleurs le premier gros avantage d’acheter de l’immobilier ancien : le choix. En effet, les futurs acheteurs font face à une large offre de biens disponibles ce qui optimise les chances de trouver la maison ou l’appartement de ses rêves.

Autre atout, de nombreux biens anciens sont érigés en hypercentre et donc à proximité des écoles, des commerces, des transports en commun ou encore des administrations. Cette localisation très prisée fait des logements anciens une cible pour certains acheteurs.

A la différence des logements à construire, l’achat d’un bien ancien permet un emménagement rapide puisqu’il est possible d’y déposer ses valises sous 2 à 4 mois selon les situations.

Quant au prix affiché, ils sont beaucoup plus intéressants que dans le neuf. Ajoutez à cela le fait que d’importantes marges de négociation (découvrir comment bien négocier le prix d’un bien immobilier) existent parfois si le propriétaire actuel veut vendre vite et vous comprenez que de jolies économies sont possibles (et donc une plus-value à la revente !). Mais attention, des travaux sont souvent nécessaires et viennent gonfler le budget si bien que l’ancien devient parfois plus cher que le neuf.

Enfin, concluons la liste des avantages avec la possibilité d’acquérir un bien authentique avec beaucoup de cachet. Eh oui, certains biens anciens vous permettront de profiter d’un logement avec une belle hauteur sous plafond, un magnifique parquet en bois massif, de somptueuses moulures, une cheminée encastrée ou même une charpente apparente en bois.

Autant dire que ceux qui accordent de l’importance au charme de leur habitat seront sans doute convaincus par l’ancien.

Par contre, ils devront faire des concessions sur les équipements comme l’ascenseur ou les dispositifs de sécurité, souvent absents dans les immeubles anciens.

De même, ils ne devront pas être surpris de payer des charges élevées au sein d’une PPE étant donné que les réparations et l’entretien seront un pôle de dépenses important.

Enfin, bâtiment ancien oblige, l’isolation thermique et phonique ne sera pas idéale et, à moins de réaliser des rénovations plutôt coûteuses, il faudra composer avec le bruit et des factures d’énergie plutôt salées.

Investir dans le neuf ou l’ancien mérite une longue réflexion et différents facteurs doivent être pris en compte pour prendre votre décision.

En effet, la date d’acquisition du bien immobilier, le périmètre géographique de recherche ou encore votre budget vont nécessairement orienter votre décision.

A moins bien sûr que vous ne privilégiez votre confort de vie ou l’authenticité de l’habitat car dans ces cas-là, le choix entre neuf ou ancien ne fera guère de doutes.





Inscription

immoBlog

Newsletter

Suivez les news et recevez les newsletters des rubriques qui vous intéresse

s'inscrire
clear