Conseils

Nos prévisions pour l’immobilier suisse en 2017

1 mars 2017

Une nouvelle année vient de débuter et nombreux sont ceux qui se demandent ce que réserve le marché immobilier suisse en 2017.

Propriétaires, locataires mais aussi potentiels acheteurs scrutent ainsi de près les évolutions et les tendances qui vont se dégager.

Aussi, nous n’avons pas pu échapper au plaisir de vous proposer nos prévisions pour l’immobilier en terre helvète au cours de l’année à venir !

Un contexte économique et politique favorable ?

Afin de proposer des prévisions en immobilier dignes de ce nom en vue de l’année 2017, il est primordial de s’intéresser au contexte politique et économique puisque ce dernier va influencer les évolutions à venir.

Plusieurs éléments sont ainsi à prendre en compte :

- Des élections politiques majeures en France et en Allemagne. Il ne faut pas s’y tromper, le résultat de celles-ci sera scruté de près et ce même en Suisse tant il peut avoir de conséquences. La montée en puissance des mécontentements en France comme en Allemagne ouvre assurément la voie à des partis prônant la sortie de l’Union Européenne. Or, après le Brexit en 2016, la sortie d’un autre pays majeur pourrait signer l’arrêt de mort de l’Union Européenne. Beaucoup d’incertitudes donc…

- Des taux d’intérêts bas qui perdurent. Les banques centrales, qui ont une part prépondérante dans la fixation des taux d’intérêt, pourrait mettre un terme à leur politique monétaire ultra-expansionniste. Pour autant, la surabondance de l’épargne au détriment des investissements, en particulier dans les obligations, semble vouloir indiquer que les taux devraient rester bas en 2017.

- Les placements dans l’immobilier conservent la cote. Les actifs immobiliers permettent d’obtenir un rendement compris entre 2,5 et 5% soit bien plus que celui des autres types d’actifs. Investir dans l’immobilier devrait encore séduire en 2017.

Prévisions immobilier 2017 : les principales tendances

En prenant en compte le contexte économique et politique que nous venons de décrire, il est possible d’établir quelques prévisions pour l’immobilier en 2017 :

- Les loyers devraient se stabiliser en Suisse. Alors que les loyers poursuivent leur hausse dans la large majorité des pays européens, ils devraient en terre helvète s’inscrire dans la continuité de 2016 et donc baisser très légèrement dans les zones rurales en raison d’une offre de logements supérieure à la demande.

En revanche, la pénurie de logements devrait se maintenir dans l’hypercentre des grandes villes suisses conduisant à une stagnation des loyers très élevés dans ces zones géographiques.

- Un taux de vacance en hausse bien que corrigée par des réaffectations. L’existence d’une suroffre de logements combinée à l’intérêt grandissant des investisseurs pour les grandes surfaces qui peinent parfois à trouver preneur est telle qu’un nombre croissant de biens immobiliers devrait rester vacant. Certains investisseurs, quitte à rogner leur rendement, devraient alors privilégier une réaffectation de leur bien afin de limiter les risques liés à une vacance de longue durée

- Une stabilisation des prix. Alors que les prix de l’immobilier évoluaient de manière bien différente selon les régions en 2016 (voir notre article consacré aux prix de l’immobilier en Suisse), il semblerait que tous se stabilisent en 2017. En Suisse Romande, après une période de recul, la baisse devrait cesser. Inversement, en Suisse Alémanique, les prix grimpaient mais la hausse devrait être interrompue. Au final, les propriétaires de leur logement devraient voir la valeur de ce dernier rester inchangée

- Un boom de la construction. De nombreuses promotions immobilières (voir nos conseils pour profiter d’une promotion immobilière) sont mises en place un peu partout en Suisse, principalement en périphérie des grandes villes. Ces logements nouvellement construits vont accroître la concurrence sur le marché locatif ce qui devrait avoir comme conséquence la réduction du rendement des investissements dans l’immobilier résidentiel

Nos prévisions pour l’immobilier suisse en 2017 tendent donc à mettre en avant peu de changements par rapport à 2016 si ce n’est une stabilisation des prix.

Autant dire que tous les acteurs du marché devraient encore avoir une carte à jouer à un moment ou l’autre de cette nouvelle année.


Sources : credit-suisse.com




Inscription

immoBlog

Newsletter

Suivez les news et recevez les newsletters des rubriques qui vous intéresse

s'inscrire
clear