Nos actus

Gerofinance: résultat en hausse

13 avril 2017

Le deuxième plus important réseau d’agences immobilières romand songe à une acquisition dans la région lausannoise

Gerofinance-Dunand/Régie de la Couronne semble bien se porter, selon les résultats consolidés 2016 que nous a présentés la direction du groupe d’immobilier, deuxième plus important réseau de Suisse romande (16 agences) après Domicim (24).

Le montant des états locatifs a progressé de 37 millions de francs en 2015 et de 58 millions l’année dernière, pour atteindre un total de 500 millions de francs aujourd’hui. L’activité de courtage est dynamique.

En Suisse romande, 360 objets ont été vendus l’an passé pour un montant total de 715 millions de francs, contre 320 ventes l’année précédente pour 600 millions de francs.



2017 s’avère prometteuse : « Pour les trois premiers mois, le montant des nouveaux états locatifs se monte à 22 millions de francs, indique Jérôme Félicité-Ivanès, président du groupe. Nous tablons aussi sur 450 ventes pour 800 millions de francs d’ici à la fin de l’année. » 

Le responsable ajoute avoir acquis, entre 2015 et aujourd’hui, 20 nouveaux clients importants en gérance, dont des fonds de placement et des particuliers, suisses ou étrangers, qui lui ont confié la gestion de leur patrimoine immobilier. « Nous pilotons actuellement 47 projets immobiliers en Suisse romande. Dans les douze prochains mois, nous aurons livré 1400 logements », poursuit-il.

En outre, le groupe recrute. Vingt personnes sont en cours d’embauche. Trois ont été engagées dans un nouveau service transversal chargé d’assurer le développement de services à la clientèle sur le digital et le numérique. Au total, l’enseigne emploie aujourd’hui 300 personnes (600 avec le facility management), contre 60 en 2006.



Jérôme Félicité-Ivanès

Président-actionnaire,


Gerofinance-Dunand/Régie de la Couronne

« La santé du groupe est bonne !» lance Jérôme Félicité-Ivanès. Le responsable répond ainsi à certaines rumeurs entendues sur la place quant à la pérennité d’un groupe qui a connu une croissance aussi rapide qu’importante.

Rappelons que Gerofinance, fondée en 1962 à Genève, a acheté la régie genevoise Dunand & Cie SA en 2008, le réseau vaudois Régie de la Couronne (5 agences) en 2011, puis l’agence immobilière Ed. Lacour à Coppet en 2016. Parallèlement, l’entité a ouvert son capital en 2015 à l’homme d’affaires Claude Berda, lequel détient 50% des parts.

« Je peux comprendre qu’un tel développement et que l’ouverture à l’actionnariat dérangent, déclare Jérôme Félicité-Ivanès. Nous n’avons pas de dettes, toutes ces acquisitions ont été réalisées sur nos seuls fonds propres. Notre structure est saine et nous permet de développer un modèle à long terme qui se réinvente constamment afin d’être toujours à l’écoute des clients, mais aussi des innovations. Maintenant, ce qu’on peut dire ne me gêne pas… »

Et de confirmer être toujours intéressé par l’acquisition d’une régie dans la région lausannoise. « Mais nous devons achever la consolidation du groupe dans sa nouvelle configuration. Du reste, l’important est moins la taille du réseau que la capacité à satisfaire les attentes des clients. C’est pour cela que le développement sur le numérique et le digital est stratégique, car il nous permettra d’apporter des solutions d’information modernes aux locataires, propriétaires et investisseurs qui nous font confiance », conclut-il.

Article PDF 24 heures , Article PDF TdG

Par Fabrice Breithaupt




Inscription

immoBlog

Newsletter

Suivez les news et recevez les newsletters des rubriques qui vous intéresse

s'inscrire
clear