Ces riches qui s’offrent des châteaux en Suisse romande

Châteaux
Par GEROFINANCE-DUNAND Il y a 5 Mois
Catégories :
Articles De Presse

Des spécialistes nous dévoilent le profil et les motivations des acquéreurs de demeures patrimoniales d’exception dans notre région

 

L’information fait rêver. Le château de la marquise de Pompadour (voir la photo de Une) sera vendu aux enchères le 15 janvier 2018. Situé à Menars, près de Chambord, en France, ce monument historique d’époque Renaissance a été acquis par la favorite du roi Louis XV dans les années

1760. Le site appartient depuis le début des années 1980 à Edmond Baysari, un entrepreneur d’origine libanaise qui a fait fortune dans l’immobilier et qui s’est pris de passion pour le château et pour la marquise.

Depuis une quarantaine d’années, le châtelain a investi près de 100 millions d’euros en rénovations. Aujourd’hui âgé de 83 ans, il cherche à passer le flambeau à un nouvel acquéreur qui, comme lui, saura prendre soin de ce château de 62 pièces et de son parc de 50 hectares.

Un nouvel acquéreur qui, en plus d’être passionné d’histoire et de vieilles pierres, devra être fortuné : la transaction pourrait rapporter entre 20 et 30 millions d’euros, selon l’avocat d’Edmond Baysari chargé de la vente, et les frais d’entretien du site sont évalués à, au moins, 450 000 euros par an.

 

Pourquoi les propriétaires de châteaux vendent-ils ?

Il y a autant de raisons qu’il y a de châteaux. « Le plus souvent, les propriétaires de châteaux le sont devenus par héritage. Or, l’entretien d’un château coûte très cher. Certains n’en ont plus les moyens financiers. D’autres n’ont tout simplement plus l’envie de continuer à investir », explique Dino Moschovis, directeur de Cardis Sotheby’s International Realty pour les régions de Genève et de la Côte vaudoise.

« Cela peut être aussi une famille dans laquelle les enfants sont partis et où les parents se retrouvent seuls dans une propriété dès lors devenue trop grande pour eux », ajoute Grégory Marchand, directeur de Barnes pour la Suisse romande.

 

Lire l'article au complet…

 

 

Par Fabrice Breithaupt

Tribune de Genève

 

 GEROFINANCE-DUNAND
GEROFINANCE-DUNAND